Union Medicale Arménienne de France

Union Medicale Arménienne de France

Compte-rendus

Soirée UMAF du vendredi 21 février à 20 h 30 : Présentation du livre "Rouge Offrande" par Jean-Pierre Kibarian.

Pour cette soirée de février, nous avions choisi de présenter le livre de notre ami Jean-Pierre Kibarian, "Rouge Offrande"



Affiche_A3-Rouge_Offrande-UMAF_512_-page-001.jpg

Au cours du 19e siècle, les amiras et l'église étaient les représentants du peuple arménien auprès des autorités ottomanes. C'est dans ce contexte que se situe ce roman politico-historique écrit en 1903 qui révèle la condition sociale des Arméniens de province par rapport à ceux de la capitale. Les deux principaux personnages incarnent des Arméniens ayant réellement existé. L'amira Hayrabed Efendi de Constantinople qui compose avec les autorités turques par réalisme en pensant éviter à ses protégés d'Orta-Keuy les spoliations et les massacres, et aussi, il faut le dire, par intérêt financier personnel se voit défié par Der Houssig, un prêtre fraîchement débarqué de sa province et qui prône la résistance armée. Il ne faut pas oublier que ce roman a été écrit après les massacres de 1895-96 qui ont vu l'éclosion des partis politiques.

Vous pourrez trouver toutes les photos de cette soirée en cliquant ICI

Soirée UMAF du vendredi 17 janvier 2020 : L'AVC par le Professeur Jean-Claude Baron.

L'Accident Vasculaire Cérébral. Dogmes et Révolutions
C'est le sujet que nous avions décidé de vous présenter en cette première soirée médicale de la nouvelle année. Pour cela, nous avions invité le Professeur Jean-Claude Baron.

Le Professeur Jean-Claude Baron est neurologue, ancien Interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique à la Salpêtrière, Directeur de Recherche Émérite à l’INSERM, Professeur Émérite de Neurologie, Université de Cambridge

5dc3e7622100000f5234c35f.jpeg

Malgré les progrès considérables réalisés dans leur prévention dans les 40 dernières années, l’incidence et la gravité des AVC restent au premier plan en 2020, principalement du fait du vieillissement de la population – sachant néanmoins qu’une fois sur quatre l’AVC survient chez le sujet de moins de 65 ans. En ce qui concerne le traitement au stade aigu, les progrès ont concerné principalement l’AVC ischémique. Contrairement aux dogmes nihilistes enseignés par nos maîtres selon lesquels il n’y avait pas traitement possible de l’accident ischémique cérébral, il a été démontré, d’abord chez l’animal grâce à des enregistrements intra-tissulaires, puis chez l’homme grâce à l’imagerie cérébrale non-invasive, que loin de mourir en quelques minutes, les neurones pouvaient tolérer une ischémie même profonde pendant plusieurs heures, et une ischémie modérée jusqu'à 24 heures chez certains patients.

illustration_avc_ischemique.png

Beaucoup de questions par une assemblée relativement nombreuse, visiblement intéressée par le thème.

Vous pourrez retrouver toutes les photos de cette soirée en cliquant ICI

S'abonner au fil RSS pour "Compte-rendus"