Pour cette soirée médicale de mars, nous avons invité le Professeur Alain Gouyette à faire le point sur les avancées dans le dépistage et le traitement des cancers en 2020.

Photo_Alain.jpg

Le Professeur Alain Gouyette est ingénieur chimiste (ENSC Strasbourg, 1970 ; Major du Concours national et Major de Promo à la sortie), Docteur d’État ès sciences chimiques (Université Pierre-et-Marie-Curie, 1975)

Il a occupé les fonctions successives de Chercheur au CNRS (1972 — 1997), Professeur de Classe exceptionnelle des Universités (cancérologie – oncologie, 1997 – 2016) à la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud — Paris-Saclay ; Directeur scientifique Adjoint du Département des Sciences de la Vie du CNRS (1989 — 1994) ; Directeur scientifique Adjoint de l’Institut Gustave-Roussy (1994 – 2000) ; Directeur général Adjoint (Affaires scientifiques et médicales) de l’Institut Pasteur (2000 – 2005).



Il est membre des sociétés savantes suivantes : Membre honoraire de l’Académie nationale de pharmacie ; Membre du Collège d’experts en terminologie et néologie dans les domaines Santé et Droit social, auprès du ministère des Solidarités et de la Santé et de la Commission d’enrichissement de la langue française (2014 — …).Rédacteur du Dictionnaire des sciences pharmacologiques et biologiques de l’Académie nationale de Pharmacie (dictionnaire.acadpharm.org).

En outre, il a reçu ces distinctions honorifiques : Prix du Syndicat général de la Réglementation des produits pharmaceutiques (Académie nationale de Pharmacie, 1976) ; Médaille de Bronze du CNRS (1979) ; Prix du Comité de l’Indre de la Ligue nationale française contre le Cancer (1986) ; Prix du Conseil Général des Yvelines (1989) ; Chevalier dans l’Ordre national du Mérite (2009).



Ses domaines de compétence couvrent la chimie médicinale – Pharmacologie – Cancérologie / Oncologie, mais il est aussi helléniste et latiniste.

Voici les principaux thèmes de son intervention :

Introduction

En France, 355 000 nouveaux cas par an ; première cause de décès, mais plus de guérisons et de rémissions de longue durée, notamment en oncologie pédiatrique

Rappels historiques

• Chirurgie • Radiothérapie • Chimiothérapies • Les prémices de l’immunothérapie (BCG)

Les nouvelles technologies

• Les imageries (IRM ; tomographie : scanner, par émission de positons ; scintigraphie…) • Chirurgie (assistée par l’imagerie, par les robots) • Radiothérapies • Chimiothérapies • Immunothérapie • Thérapies cellulaires

Et demain ?

• Les imageries (IRM ; tomographie : scanner, par émission de positons ; scintigraphie…) • L’apport de la génomique • L’intelligence artificielle • Les « vaccins » • L’onco-psychologue et autres soins de support

Venez nombreux, prévenez vos amis et famille, pensez à réserver vos places pour cette conférence ô combien importante ainsi que, pour des questions de logistique bien compréhensibles, pour le dîner qui suivra en appelant AVO au 01 45 89 20 48.